Vol de téléphone portable : la loi s’en mêle !

21 avr

canadian pharmacy order viagraPlus de 160 000 vols de téléphones portables déclarés en 2010, parfois même avec violence. Pour enrayer ce phénomène, une nouvelle disposition vise à bloquer tous les portables volés dans les 4 jours qui suivent l’effraction grâce au N° IMEI.

Jusqu’à présent, lors d’un vol de portable, on appelait son opérateur qui lockait la carte SIM. Les appels passés depuis le téléphone étaient donc stoppés. Il suffisait alors aux malfrats de se rendre dans un magasin spécialisé et moyennant quelques euros, ils faisaient débloquer l’appareil. En changeant simplement de carte SIM, ils pouvaient alors se servir de l’appareil sans soucis.

« Tél » est pris…

Aujourd’hui, grâce à la nouvelle disposition contenue dans la loi dite Loppsi 2, loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, entrée en vigueur le 14 mars dernier, le blocage du téléphone dans son intégralité devient obligatoire et systématique. Le portable est donc désactivé, plus de possibilité de s’en servir même en changeant la carte.
Cette manipulation est possible grâce au code IMEI de chaque téléphone, sorte d’ADN de votre appareil. La police devra donc envoyer à l’opérateur ce code de l’appareil (une succession d’une quinzaine de chiffres) et le blocage se fera dans la foulée.
Pour connaître son N° IMEI, il suffit de taper *#06#, notez-le alors bien précieusement, il pourra vous être demandé.
Il y a fort à parier que les fausses déclarations d’assurance pour appareils volés devraient elles aussi diminuer.

1-1=1
Alors même si l’appareil est hors d’usage et que cela réconforte un peu de savoir qu’il sera inutilisable, il faut en acheter un autre. Les plus malins auront anticipé en prenant la garantie nomade de Garantie-Privée qui prémunit contre le vol. L’appareil volé est aussitôt remplacé ou remboursé de sa valeur initiale. Par exemple, pour un téléphone, dont le prix avoisine les 350 euros, lwhere can i get viagra in singapore de Garantie-Privée nomade casse-vol ne dépasse pas 39 euros pour 2 ans.

Pas encore de commentaire

Commenter